Revenir à la page "Lieux et légendes en Bigorre".

L’abri pour les pauvres

à Escoubès-Pouts

Accueil.

A l'intérieur, on trouve une petite niche ("leytès", ancêtre du réfrigérateur !) avec une porte qui servait à conserver le lait au frais, grâce à la présence d'une source.

Il y avait également un petit lavoir.

Derrière le bâtiment, se trouve une pièce où on disposait du fourrage. Elle servait de chambre à coucher !

Le Campbatailhé.

Juste à côté de l'abri pour les pauvres se trouve le Campbatailhé ("champ de bataille") qui doit son nom au souvenir d'anciennes luttes locales de paysans.

Revenir à la page "Lieux et légendes en Bigorre".

A la sortie du village d'Escoubès (direction Lourdes), se détache une petite cabane portant le nom d'Abri pour les pauvres.

Ce curieux bâtiment est très intéressant.

Le nom du bâtiment est gravé sur la planche de rive.

On sait que la famille Soubirous (les parents de Bernadette) habitait dans une cabane à l'entrée du village en 1855 et 1856. La tradition locale affirme que c'était ici. Le père de Bernadette a exploité le moulin d'Escoubès (troisième moulin sur les neuf au total exploités par la famille).

en savoir plus.