Accueil. Revenir à la page "Lieux et légendes en Bigorre".

La belle meunière à Capvern-les-Bains

Autrefois, vers 1910, on pouvait encore admirer une belle cascade à Capvern-les-Bains. Elle a aujourd’hui disparu. C’était la cascade de la Belle-Meunière, objet de la légende de la création des Thermes de Capvern (lire la légende ci-dessous) :

Revenir à la page "Lieux et légendes en Bigorre".

Légende : «  Il y a bien longtemps, c'était du temps des Seigneurs de Maubezi, la meunière du moulin de Capvern était célèbre en tout le pays pour sa beauté, sa grâce et surtout sa jeunesse. Trente ans avaient passé depuis son mariage avec Peyrou, et pourtant Magdelide restait jeune et belle.
Tant de charmes n'allaient pas sans exciter maints désirs et convoitises parmi les gais lurons de Maubezi, Gourgues et Capvern. Un de ces derniers, Pey, pâtre attaché au service de l'Abbaye de l'Escaladieu, en devint follement amoureux. Un certain jour où il vit Magdalide se rendre au Castel de Maubezi en compagnie d'autres jeunes filles pour rendre leurs devoirs à la Comtesse Pétronille, il décida de tenter sa chance.
Sans cesse avec son troupeau, il se trouvait aux abords du moulin, mais toujours la belle Magdalide ne voulait pas de lui. aussi son amour se changea en haine et Pey ne chercha plus que vengeance. Un moyen sûr de vengeance s'offrait à lui, il était hors de doute que Magdalide devait cette jeunesse à quelque pratique satanique et un jour il la dénonça au Prieur de l'Escaladieu comme possédée du diable. Ce dernier réunit le juge-mage et tout son chapitre. Magdalide est convoquée, jugée, inculpée de sorcellerie, décrétée hérétique et condamnée au bûcher. Il fut donc décidé que Magdalide serait surveillée pour que preuve irréfutable fut acquise.
Devant cette sévérité, Pey tenta de s'interposer, mais l'ordonnance de l'Evêque était formelle. Donc le Prieur de l'Escaladieu accompagné de ses acolytes et de Pey s'embusquèrent non loin du chemin que devait suivre la belle meunière.
Magdelide apparut bientôt dans le sentier, seule et s'avançant sans ce douter qu'elle était suivie.
Enfin, après maints détours, on la vit arriver à une source bien cachée dans les buissons, se dévêtir, boire de l'eau de la source, puis se baigner sans la moindre incantation. quand elle se releva, trois hommes étaient devant elle. Ha ! ha ! s'écrie-t-elle, vous avez surpris mon secret; soyez les bienvenus et tant mieux pour vous et vos amis. Faites comme moi et vous ne vieillirez plus; venez boire et vous baigner dans cette source et vous resterez éternellement jeunes. Dès le lendemain toute la viguerie était en joie; la nouvelle s'étant vite répandue, tout le monde se rendait à la source de Hount Caoute. » 

La belle meunière buvant la source de longue vie de Hount Caoute à Capvern.

Une autre photo de la source.

Sur place à Capvern et nous avons demandé l’emplacement de l’ancienne cascade. Peu de personnes étaient capables de nous renseigner. Le seul endroit qui nous a été indiqué est cet emplacement, en face de la buvette, marqué d’une flèche blanche. Mais sans garantie…

C’est peut-être le bon emplacement, puisque le panneau « Thermes de Hount Caoute » figure sur place. Nous sommes preneurs de tout autre renseignement, merci d’avance (loucrup@orange.fr)

Les thermes de Capvern ont connu leur heure de gloire de 1940 à 1970 environ. Des personnalités célèbres ont fréquenté l’établissement : Raimu, Fernandel, Brassens ou encore le Maréchal de Lattre de Tassigny. Un peu isolée géographiquement, loin des centres d’intérêt comme Lourdes ou Gavarnie, elle est aujourd’hui moins fréquentée. Depuis que le casino a déménagé à l’entrée de l’autoroute, il n’y a plus beaucoup de commerces à la station thermale. C’est dommage car l’eau gazeuse est unique en Europe et soigne les voies urinaires, les affections hépato-biliaires et les maladies métaboliques et rhumatologiques. Bref de quoi prolonger la vie et garder son éternelle jeunesse… comme la belle meunière !