Accueil. Revenir à la page "Lieux et légendes en Bigorre".

L’Espace Maintenon

à Bagnères-de-Bigorre

Rue Alfred Roland, un peu caché dans la ville, se trouve le centre culturel de la cité thermale, destiné principalement à ses habitants.

Deux bâtiments principaux composent l’Espace Maintenon. Une ancienne école de jeunes filles et son pensionnat (aux volets verts sur la photo) accueille des associations, principalement de musique, de chant et de danse, dont la prestigieuse « Harmonie Bagnéraise ». A côté, son ancienne chapelle est devenue le cinéma de Bagnères.


côté rue

côté cour

Plan de situation

Histoire

Tout commence près de l’actuel bâtiment des Grands Thermes. Là se dressait autrefois l’hôpital-hospice St-Barthélémy. Lors d’une visite à Bagnères en 1675, Madame de Maintenon qui accompagne le Duc du Maine, y institue la confrérie des Dames de la Charité.

En 1834, Ariste Pambrun écrit : « En attendant [un pensionnat], cette ville offre aux jeunes demoiselles dans une des salles de l’hospice, à côté de la chapelle de St-Barthélémy, une école tenue par trois sœurs de Nevers qui ne négligent rien pour l’éducation de leurs élèves ». L’école devenue trop étroite, le pensionnat Maintenon s’installe vers 1840 à l’endroit que nous connaissons (également couvent des sœurs de Nevers). « Sans prétendre vouloir donner à ces jeunes filles l’éducation sérieuse des hommes », c’est un pensionnat « dans lequel on instruirait de bonne heure sur la mission importante qu’elles sont appelées à remplir, sur leurs devoirs envers elles-mêmes sous le rapport de la religion et des mœurs, sur la vigilance attentive, l’ordre et l’arrangement qu’exige l’administration d’un ménage… »

Madame de Maintenon a laissé des marques importantes de son passage éphémère à Bagnères : Cinéma Maintenon, Espace culturel Maintenon, Allées Maintenon, Résidence Maintenon…

Madame de Maintenon, promenade des Thermes.

Madame de Maintenon, linteau au-dessus de la porte d’entrée du centre culturel.

Le cinéma

Le cinéma Maintenon, d’une capacité de 130 places, a ouvert en 1998.

Seule photo connue de l’intérieur de la chapelle, aujourd’hui cinéma.

Histoire des cinémas de Bagnères : En 1930-40, on dénombrait deux cinémas à Bagnères. L’Idéal qui a ouvert en 1913 et l’Apollo en 1921. Ensuite, le cinéma se fit au casino, puis en 1998 dans l’ancienne chapelle.

Le pensionnat (avant-après)

Le pensionnat a fermé ses portes dans les années 1960, en 1967 probablement.

Seule cette inscription qui s’efface peu à peu (photo 2017) rappelle le rôle ancien de ces bâtiments. Un intéressant petit article paru dans la Nouvelle République en 2006 donnait la parole à Thérèse Machenaud, ancienne élève : « J’ai été à Maintenon entre 1930 et 1935. Je me rappelle encore la directrice, laïque, Marguerite Rousse-Perret, une femme d’une grande culture, décédée à Lourdes il y a quelques années. La fenêtre de ma classe, c’était la deuxième en partant de la droite, au premier étage. Je suis peut-être une des petites filles photographiées ici… Dans le grenier du bâtiment, il y avait un squelette que l’on avait prénommé Arthur. J’avais comme professeurs les sœurs Rousse, Ernestine en histoire-géographie et Euphrasie en mathématiques. Une fois par semaine, nous sortions en promenade mais interdiction de regarder les garçons dans la rue ! Nous portions un uniforme bleu marine, un chapeau marron et une cape en taffetas appelée « talma ». Les socquettes étaient interdites, nous devions porter des chaussettes longues, sinon… ! »

au même endroit.

au même endroit.

au même endroit.

Ces deux photos du jardin, de la grande allée, et de la statue de Notre-Dame nous posent un peu plus de problèmes pour les situer. Nous sommes à la recherche de tous renseignements pouvant compléter ces pages, car curieusement (à notre connaissance) aucun livre sur Bagnères ne parle de l’Espace Maintenon.

Revenir à la page "Lieux et légendes en Bigorre".