Revenir à la page "Lieux et légendes en Bigorre".

Le gouffre du Béout

à Lourdes

Accueil.

Au sud-ouest de la ville de Lourdes se trouve une montagne appelée « Le Béout » (altitude 719m). Le téléphérique du Béout (rive gauche du Gave) était un peu le pendant du funiculaire du Pic du Jer (situé rive droite). Créé vers les années 1930, le téléphérique ne fut plus utilisé dans les années 1990. On le déposa définitivement en 2000 (Une cabine était exposée autrefois sur le parking du Pic du Jer).

Géré par la municipalité, le téléphérique a été arrêté car il n'était plus conforme aux nouvelles normes de sécurité. Les travaux de conformité auraient représenté une trop forte somme (le téléphérique du Pibeste subit le même sort). Les Lourdais sont nostalgiques de ce téléphérique, car il était gratuit pour eux. Les jeunes Lourdais de l'époque se rappellent du plancher en bois de la cabine où on pouvait voir le vide à travers les lames. Sensations garanties !

Le but principal de la balade était le point de vue magnifique. Mais on venait également visiter le Gouffre de Lourdes à son sommet (en réalité sur le territoire de la commune d'Ossen). Vertigineux et immense gouffre de 82 mètres de profondeur, c'est également une station préhistorique où furent trouvés quatre squelettes humains vieux de plus de 60 000 ans.

Découvert en 1938 par le célèbre spéléologue Norbert Casteret (découvreur de la grotte de Labastide), le gouffre fut aménagé pour le tourisme dès 1939 : un tunnel artificiel fut creusé permettant d'accéder sans effort au fond du gouffre. On découvrit à cette occasion une sépulture multiple (au moins deux hommes, une femme et un adolescent) à la côte -50 m. D'autres trouvailles intéressantes : deux éclats de silex et une quantité importante de restes humains dans les déblais ainsi que deux haches polies retrouvées en 1985 par le fils de l'exploitant (toujours dans les déblais). Côté animaux : renne, cerf élaphe, ours, bovidés, blaireau, isard, ... (animaux piégés et déchets culinaires).

Cette photo nous montre deux boîtes crâniennes et un maxillaire humains pris dans la roche.

Voici le maxillaire humain dans le Gouffre de Lourdes.

Si les câbles et les cabines ont été retirés, on peut encore voir de nos jours les deux bâtiments du téléphérique (hélas, à l'abandon). Ici une photo (2009) de la gare inférieure de Lourdes au 12 avenue Francis Lagardère.

La gare inférieure de Lourdes. A l'arrière-plan, la gare supérieure et la montagne du Béout.

Ancienne photographie.

Revenir à la page "Lieux et légendes en Bigorre".

Publicité.

Merci à Gérard Ludwig pour cette contribution.