Les pierres gravées par les bergers

dans les Hautes-Pyrénées

Accueil. Revenir à la page "Lieux et légendes en Bigorre".

Campan - la Séoube

Le premier exemple que nous vous proposons est envoyé par Christian Plancade, que nous remercions :

C’est une lauze de schiste gravée au XIXe siècle.

Vue imprenable sur le Pic-du-Midi-de-Bigorre.

Après Luz Saint Sauveur au lieu-dit le clot du Mountarrouy

D’autres exemples nous sont apportés par François Pujo qui nous apprend que les signatures des bergers s’appellent « Sinnets » :

Sur cette pierre, le plus vieux « sinnet » est de Marc Labit en 1822 et le plus récent de Marque Jean-Marie en 1912. On trouve les noms de famille Cazaux, Gambail, Rivière, Jarre, Labit, Borde, Midan, Verjes, Père, Marque et les initiales B.D.T., M.A.F. et J.F.L. La guerre de 1914-1918 a sonné le glas du pastoralisme « dap ét pastou », le berger, généralement « u caddet ». Cette pierre est située dans la vallée de l’Estibe après Luz Saint Sauveur au lieu-dit le clot du Mountarrouy rive droite. Cette pierre a été signalée à François Pujo par Emile LABIT.

Sur l’ancien chemin qui faisait le tour du Bergons (vallée de l’Estibe)

Ces inscriptions se trouvent au « troc de la pène » (le portail de la falaise), au lieu-dit « Abiè », sur l’ancien chemin qui faisait le tour du Bergons (vallée de l’Estibe) par les « pénes » au-dessus de Sia.  Plus précisément à la bascule Abiè / Bergons.   

Noms, inscriptions sur la photo :

PUJO Jean Baptiste

CUMIA Jean

LONS Baptiste

1884

JACQ 1940

Nicolas CLOZE 1850  

On trouve également au même endroit :

Forcamidan Justin 1927

Cazaux Jean Marie 1892

Broueil germain 1891

Lons André 1927 -1937 – 1947

Pujo Jean Baptiste 1810

Laporte André 1934

Andiolle Henri 1862

Andiolle Jean Marie 1853

Pujo Louis 1888

Porte Hippolyte 1874

Noguère Pierre 1880

Noguère Henri 1862

Midan Jean Marie

Laffont Louis 1945

Entre Sers et Viey

Cette gravure se trouve entre le village de Sers et Viey dans un abri creusé dans le schiste dans un endroit où nos ancêtres avaient exploité une petite carrière d’ardoises. Prendre le chemin horizontal en haut du village de Sers sous les « pènes » et partir vers Viey. Traverser la « Coye » la coulée. Attention : couloir d’avalanche extrêmement dangereux. Rechercher l’abri ensuite.

Vallée d’Aspé (secteur de Gèdre-Gavarnie),

Cette pierre gravée se trouve « au petit bas » rive gauche de la vallée d’Aspé (secteur de Gèdre-Gavarnie), à mi-hauteur sous les pènes. Depuis les granges rive gauche, monter vers le fond de la vallée, passer sous le « sarrat » rocheux qui barre l’accès au fond de la vallée, à la sortie on tombe sur le petit bas, rechercher la pierre. Attention, secteur très avalancheux et l’été y aller par beau temps, on se perd vite par temps de brouillard dans les barres rocheuses. E après ana-sé empéna è hè bé ét PGHM ! Et après aller « s’empéner » et faire venir le PGHM ! François Pujo.

Revenir à la page "Lieux et légendes en Bigorre".

Depuis les temps les plus anciens, les bergers qui gardent les troupeaux dans la montagne utilisent des signes distinctifs, des couleurs. Voici un exemple des marques des bergers d’Ariège (refuge des Estagnous, secteur du Mont Valier). On pouvait marquer un mouton simplement par découpe de la laine directement sur l’animal.


On peut aussi trouver ça et là, au hasard des promenades dans les hauts pâturages de nos montagnes (estives), des pierres gravées par les bergers eux-mêmes. C’est l’objet de cette page que nous complèterons au fur et à mesure de vos envois (loucrup@orange.fr). Prenez une photo de la pierre, du site environnant et notez bien l’emplacement sur une carte - Uniquement les Hautes-Pyrénées,merci

L’endroit sur la carte est marqué par un point bleu. On y accède par le Sarrat de Bon, au lieu-dit « La Béque », sur une crête à 1496 m d’altitude.

Toujours sur le chemin de La Bèque…

Vers la Horgue (ruine) au-dessus du Sarroua (carte IGN 1747 ET).

Quelques autres exemples sur les hauteurs de Campan

Yves Silva nous montre l’emplacement sur la carte.

On aperçoit la gravure sur la pierre rectangulaire.

Gèdre - la montagne de Coumély

Frédéric Lafargue nous envoie ses trouvailles au-dessus du plateau de Coumély à Gèdre, autour du lac de la Hosse, désormais asséché. L’endroit est cerclé de bleu sur la carte IGN. Certaines gravures remontent à 1840. D'autres ont été faites pendant la guerre, et sont parfois l'œuvre de femmes. Cela aussi fait partie de notre patrimoine et constitue un témoignage très émouvant de la vie de ces bergers dans ces solitudes désolées, à l'écart de tout et du reste du monde.