Accueil. Revenir à la page "Apparitions et miracles".

Apparitions et miracles

Notre-Dame de Pouey-Laün (commune d’Arrens-Marsous)

Voici le très antique sanctuaire de Pouey-Laün (anciennement Poey-la-Houn) situé à 930m d'altitude. Aucun document n'existe sur l'origine de ce sanctuaire mais les premières mentions écrites parlent d’un oratoire vers 1500 et en 1549, on construisit une voûte et une petite tour. Voici la légende traditionnelle : Vers 1200, un pauvre habitant d'Arrens fut surpris de voir la montagne illuminée par une clarté qui jetait des millions d'étincelles. La vision se répéta mais aucune trace du feu n'était visible. Il alla chercher d'autres bergers et au pied d'un rocher les hommes découvrirent une statue de la Vierge tenant un enfant dans ses bras. Les habitants d'Arrens arrivèrent ensuite et s'écrièrent « Un miracle ! un miracle ! ». Les habitants voulurent s'approcher et se saisir de la statue, mais rien ne put la faire changer de place. Alors, ils se mirent aussitôt à l'oeuvre pour construire un oratoire qui put servir d'abri à la précieuse statue.

Pendant le moyen-âge, c’est une étape pour les pèlerins de N-D de Pilar à Saragosse et pour les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle (création d’un hospitalet dont il reste le linteau de porte enchâssé dans un mur portant la date 1590). Le bâtiment est en ruine en 1660 suite à un séisme. L'affluence des pèlerins étant considérable, on reconstruisit une belle chapelle (en 1717). La chapelle est pillée, les archives brûlées et les statues détruites à la Révolution. Puis elle est vendue comme bien national juste après. Madame Anne Glère d'Arrens acheta la chapelle pour 1500 francs, presque tout ce qu'elle possédait. Le 5 mai 1808, la chapelle est à nouveau ouverte au culte suite à l’intervention de la Reine Hortense qui visitait la vallée. Ensuite, on remit la chapelle parmi les dépendances de l'évêché (confiée aux pères de Garaison en 1855) et on la restaura sous l'impulsion de Mgr Laurence : nouvelles statues et autels réparés.

Pouey-Laün est aussi lié à une autre histoire (voir Héas). En 1856, un collège est ouvert par les Pères de Garaison. Il donna au diocèse une cinquantaine de prêtres en 15 ans. Puis le bâtiment fut modifié, abritant notamment un préventorium en 1922, un sanatorium « Jean-Thébaud » en 1936, un Institut médico-éducatif en 1973 .

Le site de Pouey-Laün est magnifique, de même que toute la vallée d'Arrens qui porte le nom de Val d'Azun. Un pélerinage a lieu le 15 août, un autre le 8 septembre.

Pouey-Laün au XIXème siècle (lithographie anglaise).


Pouey-Laün transformé en Institut Médico-Pédagogique.

Sanatorium Jean-THEBAUD - le grand Escalier - années 1950.

Intérieur de la chapelle avec la statue de Notre-Dame de Pouey-Laün derrière l’autel.

Revenir à la page "Apparitions et miracles".

Notre-Dame de Pouey-Laün en février 2016. C’est à ce moment qu’une équipe de tournage a investi les lieux, les transformant pour les besoins d’un téléfilm (« Glacé » avec Charles Berling) en hôpital psychiatrique de haute sécurité. Si vous aimez cet endroit, nous vous conseillons l’achat du DVD de la série, car N-D de Poueylaün est vraiment l’élément central de l’intrigue.

L’Institut Médico-Pédagogique a fermé ses portes le 31 décembre 2012. En 2015, c’est un triste sentiment d’abandon du site qui prédomine. Heureusement, il est encore possible de visiter la chapelle en demandant la clé.

Messe de Noël 1954.

Quelques photos de l’intérieur en 2018

La statue de Notre-Dame de Pouey-Laün derrière l’autel.