Accueil. Revenir à la page "Lieux et légendes en Bigorre".

Bartrès

Sur les pas de Bernadette

Marcher sur les traces de Bernadette Soubirous à Bartrès est plutôt destiné aux pèlerins, mais les personnes curieuses ou intéressées par l’histoire des apparitions de Lourdes, en 1858, passeront également un bon moment. Bartrès est une petite commune à 3-4 km de Lourdes. On peut s’y rendre en voiture ou autobus (vaste parking), mais les plus sportifs font le voyage à pied depuis les sanctuaires de Lourdes (compter 1h30 de marche). Bernadette passa ici la deuxième année de son enfance : de novembre 1844 au 1er avril 1846, elle fut confiée à une nourrice de Bartrès, car sa mère ne pouvait pas l’allaiter. Puis elle y revint cinq mois en 1857, à l’âge de 13 ans, pour garder les enfants de la nourrice et s’occuper des animaux de la ferme.

La Maison Lagües

C’est dans cette maison que la petite Bernadette fut recueillie. On dit que Marie Lagües (Marie Aravant sur la photo ci-contre) venait de perdre un enfant et recherchait un nourisson en 1844.

La chambre « authentique » où fut nourrie Bernadette.

La maison Lagües est aujourd’hui une demeure privée et aucun panneau ne la signale. Peut-on encore la visiter à la belle saison ? Nous l’ignorons, merci de nous renseigner.

L’oratoire

A la sortie de Bartrès, direction Lourdes, se trouve un oratoire dédié à Ste-Bernadette. C’est le point de départ vers la bergerie où la jeune bergère gardait les brebis. Compter 5 minutes à pied, éviter les temps humides (pente glissante).

La Bergerie

C’est un endroit spécial où le temps semble s’être arrêté. Si vous le pouvez, allez-y en dehors des périodes d’affluence.

C’est devant cette grange, qui date du début du XIXe siècle, que la jeune bergère gardait son troupeau. A cette époque, presque toutes les jeunes filles de 12-13 ans étaient bergères.

Intérieur de la bergerie. Les pèlerins s’y pressent par milliers chaque année. Certains y laissent des messages ou des prières sur un bout de papier déposé à même le sol.

Photo rare d’une messe devant la bergerie, le 31 août 1962.

L’église Saint-Jean-Baptiste

L’autre lieu incontournable de Bartrès est son église dédiée à St Jean-Baptiste. Elle date du XIVe siècle, mais menaçant ruine, il fallut la reconstruire presque entièrement à partir de 1855.

A l’intérieur, un petit autel dédié à Ste-Bernadette (photo ci-contre). Dans la sacristie se trouve une relique de la sainte : un fragment d’os inséré dans une croix-reliquaire (pour le voir, s’adresser aux franciscaines missionnaires de Marie à La Pastourelle, près de l’église). À la sortie de l’église, vous pouvez vous recueillir devant la tombe de Marie Lagües, « mère nourrice » de la petite bergère, comme l’indique une plaque. Vous pouvez également admirer une belle pierre sculptée en réemploi sur un mur entre deux contreforts. Visitez, si vous le pouvez, le petit musée dans l’ancien presbytère (s’adresser au restaurant Au bon accueil, 5 rue de l’Église).

La pièce majeure de l’église est ce retable du début XVIIIe siècle (classé MH), composé de trois parties racontant la vie, et la mort, de saint Jean-Baptiste. A gauche : la Visitation, au milieu : le baptême du Christ par saint Jean, à droite : la Décollation (décapitation). Bernadette a connu ce triptyque et venait prier devant, en 1857 avant les apparitions. Voir aussi les Fonts baptismaux, datés de 1707, et les différentes statues.

Cette image représente Bernadette devant les trois monuments marquants du village : la Bergerie, la maison Lagües et l’Eglise.

La Fontaine historique

A noter aussi, juste à côté du grand parking des autobus, la fontaine de Bernadette, datée de 1814. Une plaque explicative est apposée.

Enfin, jetez un coup d’œil sur le beau lavoir en contrebas de l’église (devant la mairie). Rien n’indique s’il était construit du temps de Bernadette.

La Petite Bergère

Bref, vous l’avez compris, beaucoup de choses tournent autour du culte de la petite bergère à Bartrès. Mais Bartrès ne se limite pas à cela : la lande de Bartrès abrite des tumili, des dolmens et même un menhir, preuves d’une occupation beaucoup plus ancienne du site.

Revenir à la page "Lieux et légendes en Bigorre".